Les 30 ans des Pissenlits

Après le château de Brabois, puis le Goéland qui obtiendra une étoile au Michelin, Jean-Luc et Danièle ont envie d’une brasserie dans laquelle ils pourront servir les plats qu’ils aiment cuisiner le dimanche soir quand ils sont en congés. L’esprit de famille et de convivialité est donc au rendez-vous dès la création de l’établissement.

Le 28 septembre 1992, les Pissenlits ouvrent leur porte pour la première fois et les clients sont plongés dans une ambiance de bistrot, avec une cuisine généreuse, les plats étant servis dans des cocottes à partager posées au centre de la table “comme à la maison”. Et c’est sans compter sur la maîtresse de maison qui ne laisse pas un client déjeuner seul en créant de grandes tablées propices à la rencontre et à l’échange !

La maîtresse de maison, parlons-en !

Danièle est une des premières femmes à s’être imposée comme Maître Sommelier de l’Union de la Sommellerie Française, se qualifiant même pour la finale du concours du meilleur sommelier de France, et ayant à cœur de faire découvrir à ses clients les vignerons dont elle veut révéler la qualité du travail et les vins de terroirs, particulièrement ceux d’Alsace qui lui sont chers.  

Elle aime trouver le vin qui sublimera les plats emblématiques de la maison préparés par Jean-Luc tels que la salade de Pissenlits au lard avec une chaude meurotte ou le ris de veau aux morilles !

A travers sa cuisine, Jean-Luc cherche à créer des émotions en proposant des plats qui rappellent notre enfance. Les souvenirs amenés dès la première bouchée d’une omelette au fromage, ou des œufs à la neige sont tout aussi marquants que ceux des dimanches en famille qui sont évoqués avec les autres plats de la carte !

Cette histoire d’amour, on la retrouve aussi avec le binôme de choc, qui est désormais à la tête des Pissenlits : Clotilde et Jean-Sébastien. Pour lui, ce fût une évidence de suivre la voie de ses parents et sa passion pour la cuisine. Pour elle, c’est une rencontre, d’abord avec Jean-Sébastien, puis avec Jean-Luc et Danièle qui l’a amené à devenir sommelière. C’était sans compter sur le talent qui est désormais le sien pour faire découvrir des vins et des vignerons qui la font vibrer et dont elle parle avec le cœur. 

Mais au fait, pourquoi les Pissenlits ?

“Le commerce était vide et il a fallu le meubler” raconte Jean-Sébastien. “Mes parents ont acheté aux enchères un grand vaisselier signé de l’ébéniste Eugène Vallin. Le motif principal de sa décoration était des pissenlits… Il trône aujourd’hui encore dans la grande salle du restaurant.”

Deux beaux événements pour célébrer ces 30 années de succès

Plus de 500 personnes étaient réunis au Centre de congrès Prouvé le 17 octobre pour célébrer en « famille » cet anniversaire exceptionnel ! L’occasion de remercier les plus fidèles clients, les partenaires, les amis et bien sûr les collaborateurs. A cette occasion, Danièle et Jean-Luc se sont vus remettre la médaille d’or de la Ville de Nancy par Monsieur le Maire, Mathieu Klein. 

Puis le 29 novembre, Jean-Luc et Jean-Sébastien se sont retrouvés dans la cuisine des Pissenlits pour proposer un dîner à 4 mains inédit ! Danièle et Clotilde avait réalisé les accords mets & vins pour célébrer cette passation comme il se doit et régaler les 50 convives présents pour l’occasion. 

Beaucoup d’émotions pour ces deux temps forts qui marqueront l’histoire des Pissenlits ! 

Retrouvez en vidéo l’histoire des Pissenlits présentée par Timothé et Léandre Mengin !