Christine Peltier, magicienne des saveurs gourmandes depuis 13 ans !

À seulement 32 ans, Christine Peltier comptabilise déjà 13 ans d’expériences et de savoir-faire au sein de la famille Mengin.   Après un CAP pâtisserie, un CAP cuisine et une mention Desserts sur assiette, la jeune femme œuvre depuis ses débuts comme pâtissière au restaurant Les Pissenlits sur un service en continu de 8h15 à 17 heures. Un rythme qui lui permet d’effectuer davantage de mise en place pour une organisation plus efficace.

Artisane de la gourmandise, Christine régale donc les clients de desserts faits maison. Sur la partition gourmande et gustative, des Pissenlits figurent des desserts incontournables, réminiscences des parfums de l’enfance et plébiscités par les clients, à l’instar des crèmes brûlées, des babas, des meringues, des œufs à la neige. « Et nous travaillons également les fruits de saison pour les tartes et les suggestions », souligne Christine.

Un tableau gourmand et esthétique

Un métier qui allie à la fois créativité, dynamisme et réactivité. « C’est ce qui me plaît. Il me fallait un métier manuel qui bouge, avec des responsabilités. Il faut savoir gérer les imprévus, anticiper. En cuisine, il n’y a pas de place pour la monotonie ». Des qualités qu’elle transmet à ses deux apprentis en mention complémentaire de desserts sur assiettes. « Je les incite à poser des questions, prendre des notes, faire preuve d’intérêt et de curiosité ». Ponctualité, prise d’initiatives, hygiène irréprochable font également partie du tableau pour réussir dans ce métier. « La pâtisserie exige de la minutie, surtout au moment du dressage de l’assiette qui doit mettre en éveil tous les sens, aussi bien les papilles que la vue ».

Décorations et finitions constituent donc une palette esthétique qui doit mettre en appétit le client. « Il faut que l’assiette soit propre et belle. Le dessert est la dernière vision du repas des clients. D’ailleurs, nous sommes très attentifs à leurs retours pour répondre à leurs attentes et nous améliorer », insiste Christine. Comme un peintre, celle-ci mélange des manières de travailler, des tendances et puise son inspiration dans les idées de ses apprentis avec à la clé la plus belle des récompenses : le plaisir des clients.

Une ode à l’authenticité

Ce qu’elle préfère ? « Les entremets. J’aime bien travailler la pâte à sucre, les décorations d’anniversaire. Je suis d’ailleurs en charge de la réalisation des gâteaux d’anniversaire. La réalisation des desserts traditionnels comme le Saint-Honoré, le millefeuille, les crêpes Suzette, les Paris-Brest, me plaît également, car ils procurent du bonheur aux clients. Ils possèdent le goût de l’enfance. »

Des desserts, qui confèrent des émotions en faisant ressurgir des souvenirs. C’est l’essence même du restaurant les Pissenlits, qui décline une cuisine traditionnelle, ode à l’authenticité, de l’entrée jusqu’au dessert.

À l’horizon se profilent les fêtes de fin d’année avec la confection des bûches de Noël. « Nous proposons des bûches avec de la crème pâtissière ou de la mousse aux fruits ou aux chocolats-noisettes ». Plus tard, dans un cortège gourmand, galettes des rois, beignets, crêpes et dessert spécial de la Saint-Valentin viendront ravir le palais des gourmets et becs sucrés !