Olivier Leroy, notre meilleur ambassadeur

Originaire de Villers-les-Nancy, à quelques mètres de l’Hôtel où il officie aujourd’hui, Olivier Leroy s’est rapidement découvert l’envie de travailler dans le domaine de la restauration. Baigné par son père dans le monde de la boucherie et séduit par l’atmosphère des marchés, il choisit la voie de la cuisine pour le plaisir de travailler les beaux produits et de servir les autres. Après son CAP en poche, il passe son BP au restaurant Le Goéland de Danièle et Jean-Luc Mengin où il va ensuite passer, en quelques années, du poste de commis à celui de Second de Cuisine.

Olivier LEROY, Directeur Adjoint Hôtel Cottage Nancy

En 2005, les Mengin qui viennent de reprendre l’Hôtel Cottage de Nancy lui proposent alors le challenge de partir en prendre la responsabilité. L’idée est de permettre à son adjoint de sortir du simple univers des cuisines, de l’intéresser à d’autres domaines et de placer ici un homme de confiance. Olivier accepte l’opportunité et se lance dans ce projet qui lui impose d’apprendre de nouveaux métiers comme ceux de la salle ou de la réception. Ouvert d’esprit, il installe tranquillement sa signature au sein de la maison, dans le respect des valeurs de la famille Mengin tout en y ajoutant une touche personnelle que la proximité avec son équipe lui permet.

L’entourage d’Olivier le reconnait comme souvent nerveux et se surprend à le voir partir des heures à la pêche, immobile et sans prononcer le moindre mot. C’est pourtant certainement là, avec le dogue de Bordeaux qui l’accompagne, qu’il a su construire son style de management. Après 12 années d’expérience dans l’hôtel, Olivier est reconnu pour avoir réussi une approche rassurante avec ses collaborateurs.

Un cuisinier avant tout !

Lui-même est satisfait de voir sa progression de cuisinier plutôt coriace à un Directeur à l’écoute, attentif à son personnel comme à chacun de ses clients. L’œil naturellement toujours en cuisine tout autant désormais qu’en salle, il respecte la carte signée par Jean-Luc Mengin à laquelle il apporte ses suggestions, régulièrement.

Admiratif devant Bernard Loiseau ou Paul Bocuse pour la cuisine modèle qu’ils ont su créer ou devant Alain Ducasse pour son parcours exceptionnel, Olivier s’imagine bien encore toucher à d’autres positions à responsabilité dans la structure grandissante de la famille Mengin. Se sentant en confiance et parfaitement à l’aise avec l’esprit de Jean-Luc, Danièle, Jean-Sébastien ou Clotilde, il pourrait certainement en être l’un des meilleurs ambassadeurs.